Cafés des savoirs du Molenbeek Appel aux savoirs

, par Michel Bastin

La collecte de savoirs du Molenbeek se poursuit.
Savoirs qui touchent à l’histoire des humains dans la vallée, à l’hydrologie et à l’hydrographie, aux pratiques agricoles et horticoles, aux engagements citoyens, aux « non-humains » (animaux, végétaux observés dans la vallée), etc.

Illu : NRU du Cognassier, Berchem-Sainte-Agathe. Photo A. Kohlbrenner

Appel aux savoirs

Tout au long de la vallée du Molenbeek, nombreux sont ainsi celles et ceux qui tels Monsieur Jourdain, pratiquent la solidarité de vallée sans le savoir, en maintenant des surfaces perméables, en creusant des mares, en prenant soin de sources ou de zones humides, en pratiquant la récupération des eaux de pluie.

Vous prenez part à un jardin collectif ou à un quartier durable ? vous connaissez des récits d’hier ou d’aujourd’hui à propos de l’eau et de ses usages dans la vallée, de son urbanisation, de la défense de tel ou tel site ? la flore des marais n’a pas de secret pour vous ? Nous proposons de mutualiser au cours de rencontres conviviales tous ces récits et ces savoirs.

Le but est de co-construire un savoir pour…

  • mieux comprendre l’hydrologie de la vallée
  • aider à concevoir des aménagements qui concrétiseront une autre gestion des eaux pluviales
  • ainsi qu’inspirer une création future qui évoquera l’esprit de la vallée.

Nota bene : les simples curieux-ses sont également les bienvenu-es.

Prochains Cafés des savoirs

Illu : Neige à Berchem-Sainte-Agathe W. Degouve de Nuncques, 1912 (Musée Kröller Müller, Otterlo, Pays-Bas)

Le quatrième aura lieu le mardi 22 novembre, à partie de 18h (nouvelle date), au Fenil du Fourquet, Centre culturel Archipel 19 à Berchem-Sainte-Agathe. Il est organisé avec la référente eau communale.

Vous en trouverez l’invitation en cliquant ici

Une cinquième rencontre sera l’occasion de faire converger tous ces éléments vers une vision plus générale du paysage de la vallée...

Ambiance à Jette, début XXe s. En arrière-plan, un des gazomètres de l’usine à gaz, qui se situait à Esseghem, à l’emplacement des actuels logements sociaux - Archives communales, Jette

Échos cartographiés des cafés des savoirs

Les avoirs collectés au cours de ces rencontres ont chaque foisété cartographiés, avec l’Aide de l’Atelier Cartographique. Vous trouverez ci-dessous des liens vers ces présentations.

Laeken

- automne 2020 dans les murs de la Maison de la Création, avec la collaboration de la Bibliothèque communale francophone et des référentes eau de la Ville de Bruxelles.

Écho cartographié

Quelques éléments saillants : Entre familles royales et classe ouvrière pauvre, légendes parlant de miracles et souvenirs de miasmes, anecdotes truculentes et émergences du mouvement ouvrier, l’historie de Laeken est riche d’inspiration. Le territoire est l’objet d’enjeux urbanistiques en tension le Donderberg) et d’autres où les points de vue convergent... Parmi les propositions, recréer une guinguette à l’emplacement de celle du Tivoli, qui connut son heure de gloire...

Vous pouvez également prendre connaissance ici de l’écho du premier café des savoirs.

Jette

— en juin 2022 dans les locaux et avec la collaboration de la Bibliothèque communale néerlandophone

Écho cartographié.

Quelques éléments saillants : un maillage d’initiatives d"écologie urbaine se dessine... entre vergers urbains, jardins collectifs, banques de semences ; et des propositions aussi allant dans ce sens : écologisation des grandes avenues arborées traversant la commune, généralisation des marchés d’échanges de semences et de plantes dans les quartiers....

Quelques questions : la cascade du parc du Sacré-Cœur (côté Bonaventure) : quelles eaux l’alimentent-elles ? Quelles opportunités, quels projets de récupération d’eaux pluviales des toitures de la VUB ?

Ganshoren

(bientôt en ligne) - - en septembre 2022 à Ganshoren, au Centre culturel La Villa, en collaboration avec le de celui-ci et du référent eau de la Commune,

éléments saillants : comme à Jette, un maillage vert se dessine (jardins collectifs, maraîchage...), qui épouse ici une volonté de maillage bleu. Et de nombreuses propositions : nichoirs à rapaces et à martinets dans les façades des immeubles ou de l’église ’des martinets chez Saint-Martin ?), composts ou jardins collectifs attenant à chaque tour ou barre de logements, etc.

Quelques questions : localisation de sources, ancienne gestion paysagère des prairies alluvionnaires du Veroost...


Parmi les habitants de la vallée...
(dessin Kim Tondeur)